doloresQuand la petite histoire rejoint la Grande.
Au crépuscule de sa vie, Marie est hantée par un terrible cauchemar où elle voit sa mère se noyer sous ses yeux, se met à parler espagnol et dit s’appeler Dolorès. Inquiète, sa fille Nathalie part en Espagne sur les traces de son mystérieux passé.
Avec Dolorès, récit touchant évoquant l’exode massif de réfugiés vers la France en 1939, Bruno Loth relie le passé et le présent d’une Espagne marquée par le franquisme.

Devant le comportement étrange de sa maman, Nathalie se rend compte qu’elle ne connaît presque rien de son histoire. Elle a vécu dans un orphelinat à Montpellier, mais avant ça ?
Nathalie part alors en Espagne à la recherche de son passé, et par là-même de ses origines. En remontant le temps et en découvrant l’enfance tragique de sa mère, elle va aussi se rapprocher d’elle. Marie ou Dolorès fait partie des 500 000 réfugiés espagnols qui, fuyant Franco et la guerre civile en 1939, ont traversé la Méditerranée ou les Pyrénées pour arriver en France.

Ce voyage est aussi l’occasion pour elle de découvrir, et de nous faire découvrir, l’Espagne contemporaine, en proie à un difficile travail de mémoire sur le passé franquiste.

On se plonge facilement dans cette enfance violente au dessin tout en sépia. Un album sensible et terriblement actuel.