lettersfromarmeniaUne musique poétique et expressive, animée par le timbre nostalgique du doudouk

La musique arménienne, dont l'harmonie se rattache aux modes orientaux non tempérés, a donné de grands compositeurs obéissant paradoxalement aux codes de la musique classique européenne. Le plus connu, en dehors de Khatchaturian, auteur de la célèbre danse du sabre, est Komitas (1869 – 1935), le père de la musique « savante » arménienne. C'est lui qui a redécouvert le patrimoine folklorique et populaire, l'a adapté et intégré au répertoire de la musique savante occidentale.

Letters from Armenia réunit des musiciens de grand talent, exclusivement arméniens, autour de la pianiste Varduhi Yeritsyan : du violon au chant, en passant par la clarinette et le doudouk, l'instrument national aux sonorités sourdes et mystérieuses rappelant le hautbois.
On est bercé par cette musique nostalgique aux accents souvent déchirants.