Tags : Roman

les petites consolations
Une famille italo-américaine marquée par le 11 septembre 2001.

Dans son roman choral Les petites consolations, Eddie Joyce raconte avec beaucoup de finesse la saga familiale des Amendola, des italo-irlandais qui vivent à Staten Island, un quartier populaire de New York.



 

Bobby, pompier de New York et fils chéri de Gail et Michael, est mort en héros dans l'effondrement des tours de Manhattan le 11 septembre 2001. Dix ans plus tard Eddie Joyce donne voix à sa mère, à sa femme Tina, à ses frères. Leur histoire rencontre celle de New York et de l'Amérique et pose des questions essentielles : comment survit-on à un tel drame ? Comment vit-on avec ses morts ? Quelle place leur laisse t’on ? Comment continuer à vivre sans les trahir ?

Le style est fluide, les personnages justes et on pardonne de bonne grâce quelques défauts mineurs. On pense à Russo et à Pat Conroy qui ont la même tendresse pour les cabossés de la vie. Eddie Joyce lui-même originaire de Staten Island a quitté son job d'avocat d'affaire pour se consacrer à l'écriture. C'est son premier roman.