Tags : Roman
no home
Fresque familiale sur l'esclavage.


Dans son premier roman No Home, Yaa Gyasi nous livre un magnifique roman sur la traite des esclaves au 18ème siècle à travers une lignée d'esclaves, du Ghana aux Etats-Unis.

Dans l’Afrique du XVIIIe siècle, au Ghana, Effia, petite fille enlevée à sa famille et mariée à un Anglais. En parallèle, Esi est vendue comme esclave. Elles sont sœurs mais ne le savent pas.

Chaque chapitre met en scène les descendants de ces deux filles. On y apprend les luttes entre les deux tribus du Ghana les Fantis et les Ashantis qui tiraient en fait leur richesse de la vente de leurs semblables. On y voit la dure condition des noirs dans les plantations de coton du sud des Etats-Unis, la ségrégation plus tard, la difficulté des métisses à se faire reconnaître aussi bien par les Noirs que par les Blancs.

Roman très riche historiquement, sans aucun parti pris de l’auteur.