plus precieuse des marchandisesJuste un peu d'espoir.

La plus précieuse des marchandises, un petit texte sur le ton de la fable signé Jean-Claude Grumberg pour évoquer une tragédie de notre Histoire.

Dans un bois vivait un couple de bûcherons très pauvres et malheureusement sans enfants. À l'orée de la forêt, un train passe chaque jour. La bûcheronne espère qu’une chose extraordinaire viendra de ce train, un paquet, de la nourriture.
Un père, ayant compris où les emmenait ce convoi, décide de se séparer de l’une de ses filles et de déposer le bébé sur la neige, pour la sauver. Son autre enfant mourra par la suite dans un camp. Et c’est la bûcheronne qui ramassera ce don tombé du ciel. À la fin de la guerre, notre héros se met à la recherche de sa fille…

Avec des mots simples et sans violence, le contraste avec la réalité est encore plus saisissant. L’auteur nous fait comprendre petit à petit l’inimaginable. Le suspense est permanent et c’est magnifiquement écrit. La structure narrative du conte, son intrigue rendent le livre accessible à tous. Quelle habileté ce livre !