des espaces videsHistoire de famille.

Petit-fils de républicain espagnol, Miguel tente de remonter le fil de son histoire familiale en la racontant à son fils.
Avec ce premier album autobiographique ?, Des espaces vides, Miguel Francisco évoque la transmission de l’histoire familiale mais aussi l’Histoire de l’Espagne pendant la guerre civile et le franquisme.

Jeune dessinateur espagnol, Miguel craint que l’histoire de sa famille ne s’éteigne après lui. Il veut aussi comprendre d’où il vient pour savoir où aller. Il part donc à la recherche de ses racines et tente de remplir les espaces vides de son histoire pour pouvoir la transmettre à son jeune fils.
Sa quête s’avère difficile car ni son père, ni son grand-père n’aiment parler de leur passé et de l’Histoire tragique de l’Espagne : la guerre civile, le franquisme, l’exil en Argentine...

Le récit est composé de ses recherches dans les livres, de ses conversations avec son père, du passé de ses parents qu’il met en scène et de son quotidien. Ce travail de mémoire est souvent drôle, empli d’autodérision et porté par un dessin plaisant et chaleureux. Les décors sont très réalistes alors que les personnages, eux, sont presque caricaturaux.

Au final, un album touchant, juste et un bel hommage au courage de ses aïeux et à tous ceux qui se sont battus pour la liberté.

Voir une planche :