Tags : BD | Historique | Romance

tahya el djazair
La guerre d'Algérie en bande dessinée.


Après l’antisémitisme (L’envolée sauvage), la quête d’identité (L’Enfant maudit), Galandon s’intéresse, à travers une histoire d'amour et d'amitié, aux débuts de la guerre d’Algérie.

Tahya El-Djazaïr, première partie d’une tragédie romantique poignante.

En Juillet 1954, Paul Guénot, instituteur, ancien résistant, débarque à Alger pour y enseigner. Il retrouve son ami algérien Amime qui lui présente sa fille Asia dont il tombe amoureux. C’est alors que le climat social se dégrade : attentats, répressions des militaires français : l’Algérie prépare son indépendance. Paul se retrouve partagé entre son patriotisme et son amour pour ce peuple, pour ce pays et pour Asia. Il réprouve les comportements colonialistes des militaires, et l’emploi de la torture. Asia se retrouve elle aussi en porte-à-faux.

Galandon nous offre encore un récit humain et poignant qui sonne terriblement juste.

Voir une planche