Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Perlenbulles

Toute l'actualité de la bande dessinée
Des coups de cœur, des rencontres, le festival A2B ainsi que le club de lecture Niort en bulles.

jamaisMamy fait de la résistance

Jamais Madeleine quittera sa maison du bord de la falaise de Trousmenil qui menace de s'effondrer. Malgré les tentatives du maire, elle tient bon.
Après son excellent roman graphique Le retour, Bruno Duhamel signe avec Jamais, une fable écolo-sociale aigre-douce, une petite bulle de tendresse évoquant les dérèglements climatiques, la vieillesse, les souvenirs et la solitude.


C’est en s’inspirant d’une inéluctable fatalité géologique, l’érosion des falaises de Normandie, que Duhamel tisse son récit, une tranche de vie, de fin de vie, plutôt. Celle de Madeleine, une vieille dame aveugle de 95 ans, veuve d’un marin-pêcheur, qui s’accroche bec et ongles à sa vieille maison qu’elle et son mari ont retapée dans leur jeunesse. Une bien jolie maison de bois, juchée sur un promontoire avec un petit jardinet. Mais l’érosion gagne du terrain et la demeure risque à tout instant de tomber à la mer. Le maire tente par tous les moyens de la raisonner car il en va de la vie de la vieille dame… et de son siège à la mairie. Pourtant Madeleine s’entête, tient à vivre ses derniers jours ici, semble ne pas voir le danger. Et puis elle n’est pas seule : son énorme chat est là et son mari semble encore tellement présent qu’elle y croit, parfois.

Les portraits sont justes et sensibles. L’histoire est portée par une panoplie de personnages très attachants, en particulier Madeleine et son caractère bien trempé, aussi touchante que dangereuse et obstinée. Comment peut-elle quitter un endroit rempli des souvenirs de toute une vie, un endroit où elle a tous ses repères ?

Sous des dehors légers, le récit touche à des sujets de société plus profonds, comme le vieillissement et le droit de choisir le lieu de notre fin de vie, le temps qui passe, les souvenirs, l’attachement, la solitude, le deuil.
Sur un graphisme doux et simple, un récit poignant, truculent et d’une infinie délicatesse.

Voir une planche

Du même auteur, nous avions bien aimé Le retour
le retour


logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60