Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Perlenbulles

Toute l'actualité de la bande dessinée
Des coups de cœur, des rencontres, le festival A2B ainsi que le club de lecture Niort en bulles.

je vais rester
La vie continue.


Face à la mort, les réactions sont diverses et variées. Celle de Fabienne est surprenante. Elle fait son deuil à sa manière, à son rythme.
Remarquablement accompagné par le dessin expressif et chaleureux d’Hubert Chevillard, Lewis Trondheim signe avec Je vais rester, un récit original et atypique, tout en douceur et mélancolie.

Alors que Fabienne et Roland s’apprêtent à passer de paisibles vacances à Palavas-les-Flots, station balnéaire du Sud-Est de la France, Roland est victime d’un accident aussi stupide que mortel. Contre toute attente, Fabienne, figée, sidérée, décide de rester et de vivre tous les moments que Roland avait minutieusement planifiés. Tout est payé, organisé, même les animations, et chaque étape consignée dans un carnet. Dans une ambiance ensoleillée faite de bonheur, de plaisir et de farniente, Fabienne regarde, déambule, se laisse porter par les événements ou le hasard des rencontres…

Le lecteur est surpris par l’étrange attitude de cette femme à l’aspect lunaire et décalé, au visage dénué de toute émotion. Elle semble insensible à la douleur. Se réfugie-t-elle dans une forme de déni ? Est-elle inconsciente du drame qui vient de la frapper ? A-t-elle tellement du mal à réaliser l’irréalisable qu’elle donne l’impression de flotter, de ne pas mesurer la gravité de la situation ? Veut-elle rendre un dernier hommage à Roland ? Chacun y verra sa propre interprétation.

Trondheim réussit à nous surprendre agréablement avec un récit doux, tendre, plein de sensibilité et de nostalgie, un récit étonnant qui interroge. La manière dont Fabienne vit le deuil de son mari est souvent désarçonnante, mais touchante.

Hubert Chevillard parvient à restituer la vie agitée d’une station balnéaire en plein été avec un dessin agréable, doux, aux couleurs chaudes comme l’été et l'œil s’attarde avec plaisir sur les nombreuses cases muettes. Il pose un regard tendre sur ses personnages, les rend humains et attachants.

Voir une planche


logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60