ma vie de courgette

Coeurs gros, grands coeurs

Tiré d'un roman de Gilles Paris, scénarisé par Céline SciammaMa vie de courgette signé Claude Barras raconte avec délicatesse une histoire d’amitié, lumineuse et drôle. Tourné en Stop Motion le film nous relate comment des enfants cabossés par la vie s'inventent une nouvelle famille dans un foyer d'accueil.

Tout commence très mal. Icare (surnommé Courgette) élevé seul par sa mère alcoolique tue accidentellement cette dernière. Raymond, le policier débonnaire qui prend sa déposition, l'accompagne au Foyer des Fontaines.

Là il fait la connaissance de Simon, Ahmed, Jujube, Alice, Béatrice dont les histoires sont douloureuses, tous victimes de maltraitances en tous genres. A mesure qu'ils se racontent, les enfants s'apprivoisent, vivent s'amusent et ... Courgette tombe amoureux de la belle Camille. Cela nous vaut de belles scènes - la boum et la classe de neige - comme autant de respirations dans un univers tristounet. Les adultes malveillants ne sont jamais représentés à l'écran, sauf la tante de Courgette pour des raisons scénaristiques, alors que de beaux personnages tels que l'institutrice, l'éducateur, ou le policier illuminent le film et ajoutent une note d'espoir et d'humour.

Une leçon de vie, une pépite !!!